12 octobre 2013 : Séminaire Penser les mutations de la radio en Afrique


 

12 octobre 2013 : Séminaire Penser les mutations de la radio en Afrique

Catégorie : Actualités du Laboratoire

 

Le GRER débute son cycle 2013/2014 des Séminaires du Samedi par un atelier consacré aux Mutations de la radio en Afrique. Il se tiendra le samedi 12 octobre 2013 à l’université de Lille 3 et sera organisé en collaboration avec le Groupe d’études et de recherche interdisciplinaire en information et communication (GERiiCO). Les Séminaires du Samedi, organisés dans toute la France (Paris, Tours, Bordeaux..), offrent l’occasion de débattre et d’échanger entre chercheurs et professionnels sur les dynamiques contemporaines du média radiophonique. Les spécificités du média radiophonique en Afrique ne sont plus à préciser. Néanmoins, comme sur l’ensemble des autres continents, ce média connait des évolutions profondes, d’autant plus remarquables que l’influence de la radio sur les autres médias traditionnels mais aussi sur les nouveaux médias reste encore forte, notamment en Afrique subsaharienne. L’Afrique du Nord, où les radios notamment privées ont eu du mal à exister, connait aujourd’hui un contexte favorable à la création de nouvelles formes radiophoniques.
Sans pouvoir embrasser toutes les mutations en cours, ce séminaire souhaite interroger chercheurs et professionnels sur trois entrées thématiques: les enjeux et défis de la numérisation de la diffusion, les nouvelles formes de participation des audiences, la place relative de la radio par rapport aux autres médias dans l’Afrique contemporaine. Les radios d’Afrique sont confrontées au passage à la diffusion numérique d’ici 2015 selon le calendrier de l’Union internationale des Télécommunications. Cette mutation comme ailleurs s’avère très difficile et pose notamment des questions originales : quelle possibilité par exemple pour les radios privées de conserver la main sur leur diffusion dans des pays autoritaires ? Dans quelle mesure cette évolution pourrait-elle présenter de nouvelles opportunités pour le paysage radiophonique africain et en même temps maintenir l’ancrage local et le lien privilégié avec le public africain ? Les TIC renouvellent aujourd’hui considérablement les audiences des radios en donnant aux radios mêmes locales une diffusion internationale mais aussi en transformant les formes de participation. Cette entrée massive des radios africaines dans l’ère du numérique sera analysée ainsi que les indicateurs et dispositifs existants pour déchiffrer les audiences. Enfin, qu’en est-il de la place de ce média aujourd’hui en Afrique ? Est-il toujours le média roi ou les autres médias, sociaux ou non, sont-ils en train de la reléguer aux seules zones rurales ? Les groupes médiatiques sont-ils par exemple une politique de  long terme intéressante? Quelle solutions économiques à terme pour les radios alors que les marchés de publicité restent toujours très étroits ? Malgré la diversité des situations, ce séminaire abordera aussi bien le cas de l’Afrique subsaharienne que celui de l’Afrique du Nord. De même, organisé à Lille, à une heure aussi bien de Londres que de Paris, un accent particulier sera mis pour parler aussi bien des pays d’Afrique anglophone que francophone.

 

Contact et information :


Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Mais afin
de mieux organiser votre accueil, merci d’annoncer votre présence à cette
adresse: nozha.smati@univ-lille3.fr

D'autres informations pratiques sont disponibles sur RadioGraphy:
http://radiography.hypotheses.org/

 

Programme du séminaire