Séminaire doctoral de spécialité en Sciences de l'information et de la communication

Année 2015 - 2016

 

piloté par Patrice de la Broise et Stéphane Chaudiron

 

Le séminaire doctoral de spécialité 2015-2016 s’inscrit dans la continuité de la réflexion sur les cadres théoriques et les approches méthodologiques mobilisés au sein du laboratoire en Sciences de l’information et de la communication (SIC). Il sera notamment l’occasion de revenir sur des concepts phares et de les discuter sur la base des programmes de recherche et des thèses accomplis ou en cours au sein de GERiiCO. Il vise à fournir un éclairage théorique, conceptuel et méthodologique qui s’adresse en particulier aux doctorant(e)s en SIC mais pourra également intéresser l’ensemble des doctorants en sciences humaines et sociales de l’École doctorale.

 

Le format des séances retenu vise à encourager la discussion entre les enseignants-chercheurs et les doctorants. Après deux ou trois présentations de cadrage, dont une présentation d’un(e) doctorant(e), un temps important sera réservé au débat.

 

Les séances actuellement programmées sont les suivantes :

 

Jeudi 25 février 2016 (16h30-19h, Maison de la recherche, salle F0-13)

Séance 1 : Pratiques informationnelles / pratiques info-communicationnelles : terrains, démarches, paradigmes

 

Présentation : À travers un retour critique sur des recherches variées, nous interrogerons de manière transversale nos concepts et nos positionnements théoriques. L'objectif sera de montrer les enjeux et les tensions autour de nos choix terminologiques et nos démarches méthodologiques, et de questionner la posture du chercheur face à la demande socio-institutionnelle à l'origine des travaux menés sur les pratiques info-communicationnelles associées à des situations variées.

 

Interventions :

Susan Kovacs: Culture informationnelle et lieux de savoir

Amandine Kervella: Pratiques d'information (info-news) en réseau des jeunes et leurs pratiques audiovisuelles

Bérengère Stassin: La construction de la réputation des entreprises à travers les pratiques info-communicationnelles des consommateurs

 

Références bibliographiques :

Etudes de communication n° 35 (2010) dossier thématique consacré aux "Pratiques informationnelles : Questions de modèles et de méthodes."

Jacob, C. (2011),  Pour une anthropologie historique des savoirs. Conférence présentée le 4 février 2011 devant la Société Française pour l’Histoire des Sciences de l’Homme. Paris, EHESS.

Maury Y., Kovacs S., Thiault, F. (2015), Culture informationnelle et learning centres, in Culture informationnelle : vers une propédeutique numérique (sous la direction de M. Ihadjadène, A. Saemmer et C. Baltz), Paris, Hermann, p. 285-307.

Paganelli C., Clavier V. (2011), « Le forum de discussion : une ressource informationnelle hybride entre information grand public et information spécialisée » dans Yasri-Labrique É. dir, Les forums de discussion: agoras du XXIe siècle ? Théories, enjeux et pratiques discursives, Paris, L’Harmattan, p. 39-55.

 

Jeudi 3 mars 2016 (16h30-19h, Maison de la recherche, salle F0-13)

Séance 2 : Médias et Territoires : modalités d'approche et concepts en débat

 

Jacques Noyer, Bruno Raoul et Eric Kergosien

 

Présentation :

Il s'agira, d'une part, de rendre compte du rapport entre médias et territoires et d'envisager les approches conceptuelles permettant de saisir, dans le discours de différents médias, les logiques représentationnelles des espaces, des lieux, des imaginaires territoriaux,... oeuvrant dans le cadre de ce que l'on peut considérer comme relevant d'un « travail territorial » des médias.

Il sera question d'autre part de présenter, sur la base d’une définition « simplifiée » et formalisée de la notion de territoire, quelques exemples de méthodes quantitatives et cas d’applications offrant une représentation du territoire implicitement décrite dans des corpus documentaires.

 

Références bibliographiques :

Kergosien E., Point de vue ontologique de fonds documentaire territorialisés indexés, Thèse de doctorat, Université de Pau et des Pays de l’Adour, 2011.

Kergosien E., Laval B., Roche M., Teisseire M., “Are opinions expressed in land-use planning documents?”, International Journal of Geographical Information Science, vol. 28, issue 4, jan. 2014.

Kergosien E., Alatrista-Salas H., Gaio M., Güttler F., Roche M., Teisseire M., “When textual information becomes spatial information compatible with satellite images”, Proceedings of the 8th International Joint Conference on Knowledge Discovery and Information Retrieval (KDIR'2015), Lisbon, 2015, p. 301-306.

Noyer J., Raoul B., « Le “travail territorial” des médias. Pour une approche conceptuelle et programmatique d’une notion », Études de communication, n° 37, 2011, p. 15-45.

Noyer J., Raoul B, Pailliart I. (dir.), Médias et Territoires. L’espace public entre communication et imaginaire territorial, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2013.

 

 

Jeudi 17 mars 2016 (16h30-19h, Maison de la recherche, salle F0-41)

Séance 3 : « Organisation, Texte et Décision »

 

Patrice de la Broise, Céline Matuszak, Alice Dubard

 

Présentation :

L’organisation comme texte — ou, à tout le moins, comme lieu de production de textes – est ici l'objet d'un questionnement sur la textualité et la textualisation des organisations. Par delà des fonctions de représentation et de mise en récit (d'Almeida,, 2012), nous interrogerons surtout la performativité (Denis, 2006) et l'agentivité (Cooren, 2010) du texte dans l'organisation et son activité.

Revenant sur les "écritures normées et écritures normatives" (de la Broise & Grosjean, 2010), nous discuterons l'agir du texte en contexte de travail (Delcambre 2014), en considérant notamment les scripts (Akrich, 1987), métatextes (Robichaud, 2004) et architextes (Jeanneret et Souchier, 1999) qui participent de l'action et de la décision (et/ou de l'évaluation) dans des cadres organisationnels multiples (PJJ, UNESCO, centre culturel, université, hôpital…). Outre un programme de recherche aujourd'hui achevé (Matuszak, de la Broise & al.), quatre recherches doctorales (Bouillaguet, 2015 ; Gout, 2015 ; Wathelet, 2015, Dubard - en cours -) viendront en appui de ce questionnement.

 

Références bibliographiques :

Akrich M., « Comment décrire les objets techniques », Techniques et culture, 9, 1987, p. 49–64.

Almeida (d') N., Les promesses de la communication, PUF, 2012

de la Broise P., Grosjean S. (2010), « Normes et écriture de l’organisation » (coord.), Études de communication, vol. 34, p. 9-21

de la Broise P., Matuszak C., « Normes, Professionnalité, Organisation : l'écriture des éducateurs de la PJJ », in Actes du colloque International  "Communiquer dans un monde de normes" , Université Lille 3, ENPJJ, Roubaix, 9 mai 2012 , p. 169-174

Bouillaguet E., « Organisation, Information et Communication de l’espace culturel : approche d’une cas d’entreprise et modélisation », thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique, Université de Limoges, 2015.

Cooren, F., (2004), “Textual agency : How texts do things in organizational settings”, Organization, 11/3, p. 373-393.

Delcambre P., « Écrire au magistrat : une pratique si « commune » que cela à la PJJ ? », Les Cahiers Dynamiques, 2014/3 (n° 61)

Denis, J. « Les nouveaux visages de la performativité », Études de communication, 29, 2006

Dubard A., de la Broise P., « La construction communicationnelle du patrimoine : la mise en texte d’une candidature à la labellisation Unesco », communication au colloque « La valorisation des patrimoines », Taroudant, 21-23 avril 2015.

Gout M., « Technicisation du raisonnement médical : une approche communicationnelle des pratiques délibératives et interprétatives en cancérologie », Thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, CERTOP, Université de Toulouse, 2015

Jeanneret Y, Souchier E. « Pour une poétique de l’écrit d’écran », Xoana, 6, 1999, p. 97–107.

Matuszak C., Delcambre P. (dir.), Écrire au magistrat. Nouvelles normes, nouvelles contraintes, Presses du Septentrion, 2016 [sous presse]

Robichaud, D., Giroux, H. et Taylor, J. R., (2004), « The meta-conversation : The recursive property of language as the key to organizing », Academy of Management Review, vol. 29, 4, p. 617-634.

Taylor, J.R., « La dynamique de changement organisationnel – Une théorie conversation/texte de la communication et ses implications », Communication & Organisation, 3, Bordeaux, GREC/O,1993

Wathelet E., « Autorité et auteurités émergentes dans un environnement organisationnel non-hiérarchisé en ligne : le cas de la construction de règles sur Wikipédia », thèse de doctorat en Information et Communciation, Lasco, Université Catholique de Louvain, 2015

 

 

Jeudi 31 mars 2016 (16h30-19h, Maison de la recherche, salle F0-13)

Séance 4 : L’écriture (numérique) du patrimoine

Cécile Tardy & Marie Després-Lonnet

Geoffroy Gawin, Hamet Ba, Marise Rizza

 

Présentation 

La première partie du séminaire sera consacrée à la présentation de deux concepts qui participent à la construction de notre approche des médiations des savoirs et des patrimoines, ceux de la patrimonialisation et de l’écriture. L’intérêt du concept de patrimonialisation est de focaliser l’attention non pas sur les patrimoines eux-mêmes, mais sur le processus de reconnaissance du statut de patrimoine pour des objets, des espaces, des savoir-faire etc. De ce point de vue, la question n’est pas celle de l’accumulation permanente de nouvelles catégories de patrimoines mais celle de l’analyse des modalités de production du patrimoine et de leur renouvellement.

Le recours au concept d’écriture vise à comprendre le rôle organisateur d’un élément tiers dans la patrimonialisation. L’écriture est entendue au sens large d’un moyen de communication possédant, outre une dimension linguistique, une dimension matérielle et visuelle, qui conditionne l’existence du patrimoine et du passé dans notre société. Un des enjeux actuels de l’implication de l’écriture dans la patrimonialisation est l’analyse de la transformation des patrimoines en données informationnelles et des dispositifs numériques qui prennent en charge leur circulation.

La deuxième partie du séminaire ouvrira sur trois recherches en cours, réalisées au sein de GERiiCO, concernant des processus de patrimonialisation. Elles montreront le dialogue qui peut s’instaurer autour de la thématique entre trois axes du laboratoire : culture et médiation, information-documentation, communication des organisations. Geoffroy Gawin présentera son travail sur les évolutions des médiations mémorielles autour des dispositifs testimoniaux dans les musées de la résistance ; Hamet Ba abordera le cas de la patrimonialisation des archives télévisuelles africaines dans le contexte de la mondialisation de l’information documentaire ; Maryse Rizza s’intéressera aux changements comportementaux et aux répercussions organisationnelles de la numérisation des dossiers d'œuvre sur le processus d'inventaire du patrimoine muséographique..

 

Références :

Davallon J. (2006). Le Don du patrimoine. Paris : Lavoisier.

Davallon J. (sous la dir. de). 2012. L’économie des écritures sur le web. Vol. 1 Traces d’usage dans un corpus de sites de tourisme. Paris : Hermès Sciences-Lavoisier (Coll. « Ingénierie représentationnelle et construction de sens »).

Després-Lonnet M. (2015). Temps et lieux de la documentation : transformation des contextes interprétatifs à l'ére d'Internet, Habilitation à Diriger des Recherches, Université de Lille.

Després-Lonnet M. (2014). « Le patrimoine culturel numérique : entre compilation et computation », in Culture et Musées, n° 22, p. 71-88.

Doueihi M. 2008. La grande conversion numérique. Paris : Éditions du Seuil.

Gawin G., Lamboux-Durand A. (2014). « Etude info-communicationnelle des témoignages au sein de musées de la Résistance : présentiel versus dispositifs techniques audiovisuels », in XIXème Congrès de la SFSIC - Penser les techniques et les technologies : Apports des Sciences de l’Information et de la Communication et perspectives de recherches [en ligne]. Toulon Var. 4 juin 2014. Disponible à l’adresse : http://sfsic2014.sciencesconf.org/browse/author?authorid=240672.

Gellereau Michèle, Casemajor, Nathalie.(2009) « Les visites en ligne du patrimoine photographique : quelle évolution des dispositifs de médiation ? », in Muséologie et sciences de l’information : regards croisés, destins croisés, Elaine Ménard, Dir., Documentation et bibliothèques, Volume 55, n°4, oct-déc. 2009, ASTED, Montréal, Canada, pp. 189-199.

Gellereau Michèle, Dalbavie Juliette, « Numérisation du patrimoine, médiation culturelle, pratiques culturelles des publics : comment saisir l’évolution des processus de patrimonialisation ? », Colloque Patrimoines et humanités numériques : quelles formations ?, Paris, 2012.

Harris R. 1993. La sémiologie de l’écriture. Paris : Éditions du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Rizza M. (2014). « La numérisation du dossier d’œuvre : enjeux organisationnels pour les musées », in Culture et musées, n° 22. Documenter les collections, cataloguer l’exposition. (sous la dir.de Gérard Régimbeau). Arles : Actes Sud. P. 25-45

Souchier E., Jeanneret Y., LeMarec J. (sous la dir. de). 2003. Lire, écrire, récrire : Objets, signes et pratiques des médias informatisés. Paris : Éditions de la Bibliothèque publique d’information (BPI)-Centre Georges Pompidou.

Tardy, C., Renaud L. (sous la dir. de). 2016. « Pratiques d’espaces. Les médiations des patrimoines vers la culture numérique ? (1) », Études de communication, 45.

Tardy, C., Jeanneret, Y. (sous la dir. de). 2007. L’écriture des médias informatisés : espaces de pratiques. Paris : Hermès Sciences-Lavoisier. (Coll. « Systèmes d’information et organisations documentaires »).

 

 

Jeudi 28 avril 2016 (16h30-19h, Maison de la recherche, salle F0-13)

Séance 5 : Identités, médias, espaces publics

Leticia Andlauer et Marion Dalibert

 

Présentation 

Cette séance portera sur les enjeux méthodologiques et théoriques que soulèvent les études en sciences de l’information et de la communication qui questionnent les médias à l’aune de la problématique des identités. Il s’agira alors de se demander, d’une part, si le genre, l’âge ou encore la classe sociale ont une quelconque influence sur les usages et les pratiques médiatiques ; et, d’autre part, si tous les groupes, peu importe leur identité sociale, ont les mêmes possibilités d’accès aux espaces publics et de participation à la configuration des problèmes de société. Deux interventions illustreront ces interrogations. La première s’intéressera à l’étude du genre dans la pratique du jeu vidéo pour adolescentes, tandis que la seconde portera sur l’analyse du récit médiatique du féminisme.

 

Références bibliographiques :

Dalibert Marion (2015). « Médias et mouvements sociaux minoritaires : un accès à la sphère publique régulé par la “‘francité”’ ? », in Sciences de la société n° 94, p. 15-30.

Fraser Nancy (2001). « Repenser la sphère publique : une contribution à la critique de la démocratie telle qu’elle existe réellement », in Hermès n° 31, p. 125-156.

Hyeshin Kim (2009). "Women's Games in Japan Gendered Identity and Narrative Construction" in Theory, culture & society n°26, vol. 2-3, p.165-188.

Lignon Fanny (2013). « Des jeux vidéo et des adolescents. A quoi jouent les jeunes filles et garçons des collèges et lycées ? » in Le Temps des médias n° 21, p. 143-160.

Pasquier Dominique (1999). La culture des sentiments. L'expérience télévisuelle des adolescents, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l'Homme.

Voirol Olivier (2005). « Les luttes pour la visibilité. Esquisse d’une problématique », in Réseaux n° 129-130, p. 89-121.

 

 

Jeudi 9 juin 2016 (16h30-19h, Maison de la recherche, salle F0-13)

Séance 6 : Images et cultures visuelles

Stéphane Benassi, Laure Bolka

 

Présentation

Stéphane Benassi : « Les émotions imaginaires : une expérience esthétique du télévisuel »

Les émotions imaginaires – entendues au sens d’émotions “réelles” provoquées par les récits de l’imaginaire – sont des émotions “normales”, acceptables et non paradoxales se situant au cœur de l’expérience esthétique des fictions plurielles de la télévision, dans la mesure où c’est sur elles que repose la relation sensible à ces fictions. Si, d’une façon générale, la fréquentation de la fiction nous permet de faire l’expérience de certaines émotions, il semble que la fiction plurielle de la télévision aille plus loin en nous permettant de faire l’expérience de la vie.

La notion d’expérience esthétique, entendue au sens d’expérience sensible, se situerait donc au cœur de la communication télévisuelle dans la mesure où elle ne concerne pas exclusivement l’un des aspects de cette communication (le média, les publics, les programmes, etc.) mais désigne plutôt l’ensemble des interactions entrant en jeu dans le cadre de celle-ci.

En pensant l’esthétique des fictions plurielles de la télévision, nous entendons dépasser les approches particulières (sémiotiques, narratologiques, sociologiques, anthropologiques, discursives, etc.) qui dominent leur étude depuis une dizaine d’années pour les appréhender de façon globale en nous concentrant sur la relation (sensible) qui lie ses productions à leurs publics. Il nous semble que ce ne sera que dans le cadre d’une approche esthétique du télévisuel que pourra se développer une analyse des productions télévisuelles qui soit autonome, précise et complète.
Laure Bolka-Tabary : « Interagir avec l’image: enjeux de l’usage de la photographie dans les dispositifs numériques ».

Nous interrogerons la place de l’approche sémiotique dans les recherches en SIC, et plus spécifiquement dans les recherches sur les dispositifs numériques (sites web, blogs, webdocumentaires, applications pour tablettes et smartphones)  et dans le cadre de l’innovation par l’usage. Nous présenterons différents projets de recherche dans lesquels la compréhension des images, leur appropriation par les usagers et l’interaction avec ces images constituent des enjeux majeurs de la conception. L’approche sémio-pragmatique, qui s’intéresse à la construction du sens, permet, couplée à une approche socio-cognitive, une étude qualitative des dispositifs numériques “innovants” et de leurs usages. Elle permet une évaluation contextualisée des dispositifs qui place les concepteurs face à la complexités des usages réels et des profils d'utilisateurs.

 

Références :

Stéphane Benassi : "Les émotions imaginaires : une expérience esthétique de l'audiovisuel", Habilitation à Diriger des Recherches (juin 2015).

Laure Bolka-Tabary. La circulation des contenus télévisuels au cœur des pratiques médiatiques.. Mediation et information, L'Harmattan, 2007, pp 213-220.

Laure Bolka-Tabary. Transferts d'images à la télévision. . Communications et langages, 2006, 149 (1), pp 15-27. 


Bolka L., « L’expérience visuelle du web documentaire : approche sémio-pragmatique des interfaces ». Actes du  16ème colloque international sur le document électronique (CiDE 16) - Dispositifs numériques : contenus, interactivité et visualisation. Europia, 2013.

Bolka, L., Desprès-Lonnet, M. « S’adapter pour innover. Imaginaires et réalités de la conception d’un “webdocumentaire” pour tablette ». In Fourmentraux, Jean-Paul (dir). Digital Stories, éditions Hermann, collection Cultures Numériques, 2016. 

Bolka, L., “Semiotic approach of media metamorphoses: towards a visual homogenization of the Internet?” Actes de la 5ème conférence « Communication and Reality » : « Metamorphosis of the media space ». Universitat Ramon Llull, Barcelone, 2009.